Une escale musicale à La Réunion, ça vaut le détour !

Sakifo festival

Une aventure en plein air

Si on vous dit exotisme, soleil, musique, séga, maloya, ambiance festive et bonne humeur à gogo, vous pensez à quoi ? A l’île de La Réunion bien sûr !
Une escale musicale à La Réunion, ça vaut le détour. Pendant mes vacances à l’île de La Réunion, j’ai vécu de belles expériences en découvrant la richesse des paysages, des traditions, des cultures, et la musique réunionnaise sous les tropiques.
Pour se divertir à La Réunion, il y a toujours un concert, un spectacle folklorique, un kabar* organisés aux quatre coins de l’île. A La Réunion, la musique envahit le quotidien des Réunionnais, elle rythme les soirées des vacanciers toute l’année.
J’ai profité de mon séjour pour assister à des événements musicaux, un pur plaisir en compagnie des artistes hétéroclites.
Inoubliable ! La Fête de la musique (des multi scènes pour amateurs et professionnels), le Sakifo (un festival de musique en bord de mer), ou encore les Electropicales (un festival des musiques électroniques qui se déroule au cœur de la ville). Des événements qu’il ne faut surtout pas rater, une super idée pour s’éclater entre amis dans l’île intense.
 
Le programme des événements sont riches des musiques du monde et des sons métissés du séga et du maloya. Les artistes et les groupes emblématiques de La Réunion (Oussanoussava, Baster, Manyan…), de la France métropolitaine, de l’étranger et de l’océan Indien se produisent sur scène et également dans les bars, les restaurants, les rondavelles*, les fêtes foraines…. Et peut-être, croiserez-vous une star de jazz, de la soul, de l’électro, de R&B, de la pop, du reggae, de musique classique, ou pourquoi pas un Dj international. De quoi satisfaire les goûts musicaux de tout le monde.
Comme moi, ajoutez un peu plus de soleil à vos vacances !

Kabar : rendez-vous culturel festif qui a lieu en général dans les quartiers des grandes villes et entièrement consacré à l’expression créole sous toutes ses formes (soirée musicale et dansante traditionnelle, séga, maloya, sirandanes, contes…). 
Rondavelle : une petite construction circulaire semblable à un kiosque fermé se situant en bord de mer où se déroule des concerts.

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

culture musicale réunionnaise

j'ai vécu plus de vingt ans à la Réunion et je m'étonne que le maloya soit mis à toutes les sauces alors que la musique sega est en déperdition....Le maloya est plus d'origine africaine alors que le sega est la musique dérivant d'un mélange de personnes de toutes origines et vivants ensemble paisiblement, ce qui est la spécificité de cette île. La grande épopée du sega a duré jusque dans les années 70 (les jokarys). le maloya sous la générale" repentance coloniale"est alors devenue "musique culturelle" de la Réunion ! Bof, bof, bof ! Faux. Elle est surtout la culture d'esclaves laissés sur l'île mais n'est pas représentative de toute la population si mélangée de l'île ! Les orchestres réunionnais retraçant ou créant des mélodies au rythme séga sont devenus si rares...La Réunion manque terriblement de représentation de ses racines culturelles si nombreuses et non pas qu'Africaine ou malgache. la plupart des objets artisanaux viennent déjà de Madagascar ou d'Afrique. On trouve peu de souvenirs "made in Réunion" à part les jours de calaos si mal mis en valeur auprès des touristes. Pourquoi les réunionnais ne sont-ils pas capable de trouver une création artisanale représentative de cette île ? Là est ma question.