parc national de la réunionparc national de la réunionparc national de la réunion© Emmanuel VIRIN
© Emmanuel VIRIN

4 photos de La Réunion

et son incroyable végétation

À l’ombre des arbres

Avec près de 160 plantes endémiques, la flore de La Réunion est un véritable joyau. Des arbres, plantes et fleurs aux teintes variées ornent les pitons, plaines et remparts de l’île. Les terres fertiles du volcan mêlées à la douceur des alizés ont favorisé l’éclosion de ce paradis fleuri. L’humidité de la Terre d’Eden en fait la région de l’île offrant la végétation la plus dense, riche et luxuriante. Ces couleurs et ces parfums ravissent et enivrent les aventuriers de passage. Entrez dans ce monde florissant grâce à nos 4 photos de la végétation de l’Est de La Réunion.

Les jardins tropicaux

Des épis colorés parsèment les jardins tropicaux de l’île. De toute évidence, l’Heliconia rostré, dont la forme rappelle les pinces d’un homard, apprécie la richesse du climat et des sols de l’île. Ses teintes éclatantes varient du jaune au rouge et offrent un somptueux dégradé. Aux pétales colorés se mêlent des odeurs. De douces effluves accompagnent l’effusion de couleurs. Au-dessus de cette végétation tropicale typique de La Réunion se dressent manguiers et letchis. Leurs fruits juteux sont une récompense pour les aventuriers flânant sous leurs branches.

La randonnée entre les fanjans

Les fanjans, terme créole désignant les fougères arborescentes, foisonnent sur l’île. Leurs crosses recroquevillées, hésitantes au début, s’ouvrent avec le temps et laissent se déployer de larges feuilles verdoyantes. Certaines se développent à fleur de sol quand d’autres s’élancent vers le ciel offrant une ombre aux curieux s’aventurant sous leurs branches. Les fanjans sont caractéristiques des paysages des Hauts de l’Est et rythmeront vos randonnées en Terre d’Eden.

Au pays des goyaviers 

À l’origine invité, le goyavier a aujourd’hui pris racine sur les terres réunionnaises pour le plus grand bonheur de ses habitants. Il s’est fait une place de choix au milieu de la végétation endémique de La Réunion si bien qu’on le croise partout à l’état sauvage sur les sentiers des Hauts de la Terre d’Eden. Les petits fruits rouges sortent au début de l’hiver austral et il est désormais possible d’aller le cueillir dans des vergers privés. Pour quelques euros et au prix d’une belle balade, vous repartirez avec plusieurs seaux remplis de l’or rouge. Aujourd’hui un élément à part entière de la culture culinaire de l’île, le goyavier se déguste en confiture, gelée, jus, sorbet, dans les gâteaux ou… directement sur l’arbre.

 

La forêt de Bébour-Bélouve

Dans les Hauts de l’Est, en montant vers la Plaine des Palmistes, le Col de Bébour donne accès à la plus grande et majestueuse forêt primaire de La Réunion : la forêt domaniale de Bébour-Bélouve. Dans ces bois enchanteurs de La Réunion où la végétation abonde, les feuilles des arbres effleurent les explorateurs. Au milieu des cryptomerias et tamarins des hauts solidement enracinés sur les terres volcaniques du massif du Piton des Neiges, les visiteurs courbent l’échine pour se frayer un chemin entre les branches. Finalement, les arbres s’écartent pour laisser accéder au belvédère de l’impressionnant Trou de Fer, un gouffre de 300 mètres de profondeur abritant des cascades de 725 mètres de dénivelé. Le bruit du vent dans les feuilles et de l’eau se jetant dans le vide créent une symphonie harmonieuse qui accompagne les explorateurs le long de leur balade.

Ne partez pas comme ça !

Il y a encore beaucoup à découvrir