Maïdo-Grand Bénare

Pédestre à Saint-Paul

15.4 km
Aller / retour
Pédestre
6h
Difficile
Arrivée au lever de soleil au Maïdo
Belvédère du Maïdo
Belvédère du Maïdo
Début du sentier sur les dalles de lave
Arrivée à la statue en haut de la première montée
Le sentier toujours au bord du rempart avec de superbes points de vue sur Mafate
Le sentier toujours au bord du rempart avec de superbes points de vue sur Mafate
Quelques fleurs adaptées à l'altitude et à la sécheresse
Arrivée au Grand Bénare
Vue sur Cilaos depuis le Grand Bénare
Vue du Piton des Neiges, de la Tête de Chien, de la crête entre le piton et le Grand Bénare, et de l'îlet des 3 Salazes
l'îlet des 3 Salazes et les trois Salazes
Vue de la Mare de Kerval, de Marla et de La Nouvelle
  • La beauté de l’île de La Réunion s’offre aux plus matinaux d’entre nous. Il convient en effet de se rendre en tout début de matinée au sommet du Maïdo car le plus souvent les nuages viennent couvrir l’intérieur de l’île en milieu de matinée.
    Situé à 2200 mètres d’altitude, le piton Maïdo est l’un des points de vue les plus spectaculaires sur le cirque de Mafate. C’est également le plus accessible, une bonne heure de route depuis la côte Ouest suffisant à accéder au sommet. En montant en voiture, ne perdez pas de temps à admirer la belle et mystérieuse forêt de tamarins des Hauts, vous aurez tout le loisir de vous arrêter en redescendant.
    A l'approche du Maïdo, les majestueux Tamarins des Hauts disparaissent pour laisser la place aux ambavilles, aux fleurs jaunes et aux branles. Le Maïdo doit son nom aux incendies qui ont régulièrement ravagés cette région : Maïdo signifie 'terre brûlée' en malgache. A quelques mètres du parking, nous découvrons depuis le belvédère du Maïdo un paysage à la fois vertigineux et extraordinaire. A nos pieds se trouvent l'îlet de Roche Plate et le Bronchard avec sa face supérieure très plate. Dominant le cirque de Mafate de plus de 1000 mètres Il y a tant d’émotion lorsqu’on contemple ce superbe panorama qu’on fini par oublier le temps.
    Au-delà de ses exceptionnels paysages, le cirque de Mafate est aussi un territoire ayant une histoire forte. Ce sont les esclaves en fuite, dit « marrons », qui peuplèrent en premier ce cirque au 18 ème siècle. Grâce à son relief accidenté et difficilement accessible, le cirque de Mafate fut pendant la tragique période de l'esclavage un lieu privilégié pour le marronnage, et devint le refuge le plus naturel des noirs marron, avides de liberté et de dignité.
    Des camps y furent installés, des familles entières venaient y chercher leur liberté et une nouvelle vie. Ainsi, à l'abri des montagnes, prospère tout de même, en ce temps lointain et proche à la fois, un peuple de bannis se mis à construire un semblant de vie normale, goûtant à des jours plus paisibles, et se nourrissant de brèdes sauvages, de choux palmistes ou encore de pommes de terre et bien sûr de gibier.
    Le grand Bénare est l'un des 3 plus hauts sommets de l'île avec ses 2896m. Dominant les cirques Mafate et Cilaos, il fait partie des points de vue exceptionnels qui donnent à l’île de La Réunion. Notre visite au grand Bénare, se fera en passant par le sentier du Grand Bord, nommé ainsi car il longe la ligne de crête surplombant le cirque de Mafate.
    Ce sentier très spectaculaire offre à chaque instant de la randonnée une vision du cirque. Le massif du Piton des Neiges se dévoile petit à petit et à mi-chemin vous pourrez voir le sommet du Piton des Neiges. Arrêtez vous régulièrement pour admirer le fond du cirque de Mafate, les sites de Trois Roches, la Plaine aux Sables et Marla se dévoilant au regard. Le sentier en lui-même est caillouteux et la végétation de haute altitude peut sembler monotone mais la récompense est à la hauteur de l’effort.
    Au sommet du Grand Bénare, marqué par une grande croix blanche, s'étaleront les cirques de Mafate et de Cilaos seulement séparés par la crête qui va du Gros Morne jusqu'au Grand Bénare en passant par les 3 Salazes, la tête de chien et le col du Taïbit.
    Dans le cirque de Cilaos, le village de Cilaos est reconnaissable, et plus loin Bras Sec. L'îlet des Salazes est à vos pieds, tout comme la mare de Kelval, et Marla. Au loin et bien au-delà du rempart du cirque, vous distinguerez le volcan.
  • Dénivelé
    857.6 m
  • Intérêt du tracé
    Le point de vue sur le cirque de Mafate depuis le sommet du Maïdo Le sentier de Grand Bord en balcon 1000 mètres au-dessus de Mafate Le point de vue depuis le Grand Bénare sur les cirques de Mafate et Cilaos et le massif du Piton des Neiges
  • Equipement
    Gourde, Imperméable, Chaussures de marche en bon état, Nourriture énergétique, Crème solaire, Pansements, Paracétamol, Chapeau, Appareil photo, Cartes détaillées.
  • Carte IGN
    4401RT, 4402RT,4401RT,4402RT,4401RT,4402RT,4404RT,4402RT, 4404RT,4402RT,4404RT,4402RT
  • Le saviez-vous
    1/ Un sorcier malgache vivait au pied du Bronchard dans une caverne près de laquelle coulait une source d'eau sulfureuse. Ce sorcier s'appelait 'Mafate', 'Mahafaty' en malgache signifiant 'celui qui tue'. Il fut tué en 1751 par François Mussard, un chasseur de marrons, et laissa son nom au cirque : 'le cirque de Mafate'. La source près de laquelle le marron Mahafaty s'est réfugié a bien existé et un îlet appelé 'Mafate' a bien existé au pied du Bronchard vers 1870. Il y a même eu vers 1860 des thermes qui avaient beaucoup de succès et l'îlet fût rebaptisé 'Mafate les Eaux'. En 1913, les sources de Mafate furent ensevelies sous l'effondrement du rempart du Bronchard.

    2/ À l’instar de beaucoup de noms décrivant des paysages, Bénare à une origine malgache et signifie grand froid. Afin d’avoir une idée sur le climat local, sachez qu’un lieu-dit proche se nomme la Glacière. Cet endroit a commencé à être exploité pour produire de la glace vers 1820. Très vite, ce petit commerce permit aux plus démunis de se procurer un revenu d’appoint. Des sacs, appelés ici gonis, étaient remplis de 25 kilos de glace, puis chargés sur la tête des porteurs pour être pilée, re­conditionnée et revendue dans les Bas. Madame Desbassyns, célèbre propriétaire de l’Ouest en faisait parvenir à son fils à la Rivière des Pluies, par un système de relais en même temps que le courrier.
  • Labels
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Se rendre au départ
Le plus rapide est d’empruntez la route des Tamarins, la sortie pour le Maïdo est indiquée. Elle se trouve sur le secteur Ouest de la route au niveau du village de l’Eperon. Suivez ensuite les panneaux indicateurs qui vous mèneront à travers les villages de Fleurimont, du Guillaume et de Petite France. Vous passerez ainsi progressivement de zones urbanisées à des champs de cannes puis des forêts. Le climat de Petite France rappelle celui de la métropole. A cet endroit la forêt est composée de mimosas, appelés cassia à la Réunion. Après la Petite-France, la région n’est plus habitée. La route traverse une superbe forêt de tamarins des hauts auxquels se mêlent des bambous calumets, une variété endémique de l’île de La Réunion, des fougères. La forêt laisse ensuite la place à une végétation altimontaine plus rase et buissonnante : c’est le signe que l’arrivée est proche. Après 1 heure de route depuis Saint-Paul, vous arriverez au parking du belvédère du Maïdo.
0 km : Maïdo - Grand Bénare 0 km : Maïdo - Grand Bénare 0,7 km : Maïdo - Grand Bénare 1,2 km : Maïdo - Grand Bénare 1,8 km : Maïdo - Grand Bénare 4,5 km : Maïdo - Grand Bénare 7,0 km : Maïdo - Grand Bénare 7,0 km : Maïdo - Grand Bénare
Étapes
0 km - Après avoir admirer la vue sur Mafate depuis le Belvédère du Maïdo, vous quittez le parking en vous dirigeant vers le sud. Suivez alors le marquage blanc qui part à gauche, il mène au sentier du Grand Bord, vers le monticule. A l’approche de celui-ci, le chemin est recouvert de terre rouge.


0,6 km - Vous arrivez en haut du monticule sur lequel campe une statue. D’ici il est possible d’observer la côte ouest. On embrase alors du regard la côte depuis le Port, Saint Paul jusqu’au lagon de l’Ermitage.


1,5 km - Vous continuez votre progression le long du sentier du Grand Bord. Le sentier devient rocailleux, mais surplombe en permanence le cirque de Mafate, et vous pouvez continuer à admirer ce cirque tout au long de votre progression.


2,4 km - Vous arrivez à la bifurcation avec le sentier de la Glacière. A droite, le sentier mène à la grotte de la Glacière. Continuez tout droit.


3,2 km - Quelques fleurs d’altitudes cassent la monotonie de cette végétation composée surtout de branles. A mi chemin du Grand Bénare, nous pouvons voir le piton des Neiges qui n’est plus masqué par le Gros Morne, et admirer de plus près les Trois Roches, la Plaine aux Sables et Marla.

3,6 km - Vous arrivez à une bifurcation. Continuez tout droit.

4,8 km - A cette intersection, un sentier part encore à droite vers la Glacière. Vous êtes toujours près du bord du rempart, et vous continuez à monter en direction du Grand Bénare.

7,0 km - La fin de la montée est rendue difficile par les gros cailloux dont est fait le sentier, mais vous êtes récompensés par cette vue panoramique sur les cirques de Cilaos et de Mafate. Le retour se fera de même par le sentier du Grand Bord.
858 mètres de dénivelé