-A +A

Road-trip en van aménagé

3 jours en toute liberté à La Réunion

https://youtu.be/ErZTiwIRdus
franck_et_vincent.jpg

Rencontrez Vincent et Franck

3 jours à sillonner les routes de La Réunion

  • La Réunion c’est Un petit paradis
  • Ta journée idéale Un petit-déjeuner en famille, du sport, et pour finir, une baignade dans le lagon en famille ou entre amis, en profitant du coucher de soleil
  • Ton site préféré Trop dur d’en choisir un seul, parmi les cirques ou le volcan. On est heureux tant qu’on est en pleine nature.
  • Ta passion  Le trail
  • Ton plat préféré Un bon tartare de poisson
  • Ton artiste préféré Grèn Semé
road_trip_la_reunion_black_sheep_irtla_petite_creole5.jpg

3 jours en toute liberté à La Réunion

Pendant trois jours, nous avons sillonné les routes de l’île à la découverte de ses paysages du littoral. Au total, un peu plus de 400 kilomètres au compteur, et autant de moments inoubliables. Petit aperçu avec notre journal de bord.

JOUR 1
9 heures ​ : ​Le grand départ. ​ Nous avons rendez-vous avec Franck, à la Saline-les-Hauts, pour récupérer notre van aménagé. Comme c’est notre tout premier voyage en van, les questions ne manquent pas. Conseils de conduite, règles de sécurité, équipements à bord, pendant près d’une heure, tout y passe. Première surprise : nous sommes étonnés de trouver tout ce qu’il faut, de la cuisine au frigo, en passant par un vrai lit...et des toilettes sèches (ouf)​. Franck en profite pour nous partager ses bons plans et ses spots préférés. Une fois l’état des lieux fait sur tablette, nous voilà prêts à démarrer. L’aventure peut commencer.
10h - 13 KM : Prendre la température de l’océan. ​Premier arrêt: la plage de Trou d’eau, située sur la commune de Saint-Paul. C’est un spot idéal pour se détendre, mais aussi pour essayer toutes sortes d’activités comme le paddle ou le kayak transparent. Nous prenons ensuite la direction de la commune limitrophe, pour se rafraîchir au snack de la pointe des Trois Bassins. Il suffit de s’asseoir sur le petit amphithéâtre de plein air pour se laisser bercer par le ballet des vagues. Sur la route de Saint-Leu, nous admirons les parapentistes, qui atterrissent directement sur la plage. C’est déjà l’heure de manger ! Au menu, un pain bouchon, sur le pouce, pour continuer à profiter de cette première journée au maximum. Nous enchaînons ensuite avec deux sites les plus fréquentés de Saint-Leu : la Pointe au sel et le Souffleur. Sur cette partie du littoral, l’océan flirte avec les anciennes coulées de lave. Les embruns s’y engouffrent, pour former des sortes de “geysers” spectaculaires ! Après un bain près du petit port de l’Etang-Salé, nous prenons la direction du Gouffre. L’endroit tient son nom du couloir de lave dans lequel les vagues se brisent avec fracas.
17h - 58 KM : La Mosquée de Saint-Louis. ​ Dans l’île du “Vivre ensemble”, la beauté et la diversité des édifices religieux est toujours saisissante. La mosquée bleue de Saint-Louis, inaugurée en 2002, ne déroge pas à la règle. Nous arrivons juste à temps pour entendre l’appel à la prière, depuis le minaret de 33 mètres de haut.
18h - 67 KM : Admirer le coucher du soleil à Saint-Pierre. ​La capitale du sud est connue pour être particulièrement animée une fois la nuit tombée. Ce sera donc notre dernier arrêt de la journée, pour profiter d’un verre sur le front de mer. Ce soir-là, le ciel réunionnais s’enflamme et nous offre l’un des plus beaux couchers de soleil de notre séjour.
21h30 - 108 KM : Et si on dormait à Saint-Philippe ? ​Voilà tout l’avantage d’un voyage en van aménagé. Lorsque nous avions planifié notre séjour, nous avions prévu de dormir à proximité de Saint-Pierre. Mais quand Franck nous a parlé de son coup de coeur pour le Puits Arabe, à Saint-Philippe… nous avons décidé de changer nos plans. Sur le parking de ce lieu très prisé des pique-niqueurs, il n’y a personne quand nous arrivons. Nous en profitons pour essayer la douche solaire ! En maillot, nous nous douchons à l’arrière du van, en utilisant les produits écologiques mis à disposition par Blacksheep. Il n’y a pas un nuage, et aucune pollution lumineuse… c’est notre première douche à la belle étoile ! Puis il est l’heure de lever le toit qui abrite notre lit...le confort est surprenant : on est presque comme à la maison, les étoiles filantes et le bruit des vagues en bonus!

JOUR 2
5h30 - 108 KM : Lever du soleil au Puits Arabe. ​ Assis sur les anciennes coulées de lave, à l’ombre des vacoas, nous admirons l’astre qui sort de l’océan, droit devant nous. A cette heure matinale, il n’y a que quelques pêcheurs et marcheurs qui viennent interrompre le chant des oiseaux.
8h30 - 134KM : Retour à Saint-Joseph. ​ Comme nous avons changé nos plans pour la nuit précédente, il nous faut reprendre notre tour de l’île là où nous l’avions interrompu. Direction Saint-Joseph pour la découverte d’une autre curiosité géologique de l’île : le Cap Jaune. Une courte balade permet d’y accéder depuis la Marine de Vincendo, où nous faisons également une halte pour fouler la plage de sable noir. Après quelques minutes de marche, le Cap se dévoile. C’est la rencontre entre la lave et l’océan qui a donné cette couleur ocre à cette falaise de 50 mètres de haut. Nous prenons notre temps pour profiter de l’endroit et des pailles en queue qui survolent la zone.
12 h - 164 KM : Déjeuner gargantuesque à La Case Volcan. ​Cette adresse, à quelques mètres du début de la route des laves, au Tremblet, c’est Franck qui nous l’a conseillée. Et c’est sans doute l’un de nos meilleurs repas à La Réunion ! Ici, on goûte à toute la carte avant de commander ! Jus et plats sont présentés dans des petits verres et ramequins, et une fois que vous avez goûté à tout, il ne reste plus qu’à choisir votre plat préféré, à déguster en plat de résistance. Pour moi, ce sera boucané papaye, et pour monsieur, rougail saucisses. Un régal!
14h30 - 181 KM : Sur les routes de l’Est. ​ Après une balade digestive sur les coulées de laves, nous prenons la direction de Sainte-Rose. La ville est connue pour abriter Notre-Dame-des-Laves, une église “miraculée”, qui a été encerclée par la lave lors d’une éruption du Piton de la Fournaise, en 1986. Cette région de l’île abrite de nombreuses églises emblématiques. Nous faisons une pause à celle de Sainte-Anne, connue pour être l’une des plus belles de La Réunion. Pour compléter notre menu du soir, nous passons chez Monsieur Lebeau, à Saint-Benoît. Les Réunionnais sont très friands de grillades, et les siennes nous ont été chaudement recommandées. Le temps que les poulets finissent de griller, nous prenons le temps de discuter avec le maître des lieux, qui écarquille ses grands yeux bleus quand je lui explique que ce soir, nous dormons dans un van. C’est vrai que nous ne passons pas inaperçus depuis que nous roulons à bord de notre California, et la curiosité des gens est une manière idéale d’engager la conversation ! Nous nous sentons comme de grands aventuriers ! C’est au coeur du parc national de La Réunion, dans les hauteurs de Bras-Panon, que nous choisissons de passer la nuit. Cette fois, nous sommes seuls au monde...cet endroit, c’est le paradis pour les voyageurs.

JOUR 3
5h30 -228 KM : ​La nuit a été on ne peut plus calme. ​ ​Nous sommes à nouveau sur le pont pour admirer le lever du soleil. De l’Eden, nous avons une vue sur l’ensemble de la côte Est, de Saint-Benoît jusqu’à Sainte-Suzanne. En redescendant vers la côte, nous nous arrêtons au point de vue permettant d’admirer la Cascade du Chien. Le vert est omniprésent.
9h30 - 243 KM De l’Est au Nord. ​Une fois arrivés sur le littoral, nous partons à la découverte des temples hindous de Saint-André. Cette commune de l’Est, où les Réunionnais d’origine tamoule sont nombreux, abrite des temples colorés incontournables, comme ceux du Colosse et de Petit Bazar. Nous poursuivons la balade vers Sainte-Suzanne, où nous découvrons la fameuse cascade Niagara. Facilement accessible, c’est un endroit idéal pour admirer l’une des plus belles cascades de l’île. A quelques kilomètres se trouve le Phare de Bel l’Air, le dernier de
l’île. Nous prenons ensuite la direction de Sainte-Marie, à travers les champs de canne. A Saint-Denis, nous faisons une halte au Barachois puis dans la rue de Paris, pour admirer les cases créoles traditionnelles.
12h - 275 KM​ Pour rejoindre la côte Ouest, nous décidons de passer par la route de La Montagne. Passer par la route du littoral serait trop “rapide”, nous décidons de mettre le Van à l’épreuve des virages en épingle de cette route mythique. Nous profitons des arrêts aménagés pour admirer la vue imprenable sur Saint-Denis. Il est déjà 14 heures quand nous nous garons au Domaine Fleurié pour un déjeuner et faire une sieste dans la fraîcheur des hauts. Reposés, nous reprenons la route direction La Saline, pour retrouver Franck. Nous avons juste le temps de faire un passage dans les villes de la Possession et du Port. Une dernière halte à l'Étang Saint-Paul, à l’ombre des cocotiers, et il est déjà l’heure de rendre les clés du van.
17h - Retour à la case départ​. Avec nos tours et détours sur l’île, le compteur affiche presque 400 kilomètres de plus au compteur ! Nous retrouvons Franck, à qui nous sommes ravis de raconter nos aventures...en attendant les prochaines !

La liberté : un réel sentiment d’autonomie et d’indépendance
Voyager en van aménagé, c’est revenir à l’essentiel : oubliez les besoins superflus de la vie
Le temps n’a pas de limite
  • Road trip
  • Van BlackSheep
  • Nuit en van aménagé
  • Vue
  • Déjeuner bord de mer
  • Cascade dans l'Est