Le Sud, la côte sauvage

Découvertes, farniente et randonnées

Le grand brûle - littoral île de La Réunion

Le Sud de la Réunion est réputé pour son caractère animé et chaleureux.

Le Sud de la Réunion est réputé pour son caractère animé et chaleureux.

Les Avirons, aux portes de la grande forêt

~ 7 000 habitants, 2 700 hectares (site de la mairie)
Les Avirons établit le lien entre l’Ouest et le Sud. Saint-Louis, Saint-Pierre, sont à 20 minutes.
Son nom provient de l'exploitation des ravines littorales qui fournissaient le meilleur bois pour la confection des rames des pirogues. Aujourd'hui, l'accès à l'océan indien est réduit à une bande d'une centaine de mètres. Les ressources viennent des hauts. Le climat y est propice à l'agriculture : canne à sucre, élevage (porcs, bovins, ovins,caprins, volailles, et même sangliers), maraîchage, cultures fruitières.

A voir-à faire :

le Tévelave (du malgache tava lavy : la grande forêt), plateau de moyenne altitude, à la porte d'une grande forêt, qui se prête à : 
  • l'observation des papangues 
  •  la randonnée
  • Saveurs métisse - espace arts et traditions
  • la visite de jardins ouverts au public
Bref historique des Avirons
  • 1719 : installation des premiers colons près de la Ravine Sèche.
  • 1879 : le Père Martin devient curé des Avirons. Il entreprend la conversion et l'instruction des travailleurs immigrés hindous. Arrêté par les gendarmes, il leur prédit un triste sort. L’un d’eux chute mortellement de cheval dans une ravine. Le curé est réduit à dire la messe dans un souterrain du Tévelave. Sa tombe, près de l’église, est un lieu de pèlerinage.
  • 1894 : création de la commune des Avirons. Premier maire : Antoine Hibon 

Etang Salé, entre mer et forêt

~ 13 263 habitants, 30 865 hectares (fiche de l'office de tourismesite de la mairie)
Son nom provient d'un petit plan d’eau, autrefois alimenté par les marées, devenu aujourd'hui un étang artificiel, royaume des enfants, des petits pêcheurs et des modèles réduits téléguidés.

A voir-à faire à l'Etang Salé :

  • immense plage de sable noir, que se partagent baigneurs, plongeurs et surfeurs.
  • grande falaise basaltique tourmentée par l’océan, offrant le spectacle du "Gouffre", du "souffleur" et de la "Roche aux Oiseaux" : un ensemble de grosses pierres émergeant à quelques mètres de la côte.
  • balades en forêt
  • Croc parc, ferme de crocodiles 
  • Le Golf Club de Bourbon
Bref historique de l'Etang Salé :
  • 1719 : Installation des frères Louis et Etienne Cadet à l’Etang-Salé.
  • 1894 : Création de la commune de l'Etang Salé.
  • A cette époque, le village côtier ne comprend que quelques paillotes de pêcheurs : l’endroit est dangereux en raison des dunes instables. A la fin du XIXe siècle, la colonie fait planter plus d’un million de filaos pour stabiliser le sable, provoquant ainsi le début du peuplement de la bordure littorale.

Saint-Louis 

(fiche de l'office de tourisme)

~ 13 263 habitants, 30 865 hectares
A voir, à faire à Saint-Louis :


Entre-Deux

A voir, à faire à l'Entre-Deux

  • visites guidées des maisons et jardins créoles et découverte de l'histoire du café, organisées par l'office de tourisme
  • jardin botanique
  • Arche de l'Entre-Deux

Saint-Pierre

~ 70 000 habitants (fiche de l'office de tourismesite de la mairie)
A voir, à faire :

  • un front de mer animé (cafés, restaurants, port, plage, aire de jeux..) et sa plage
  • circuit des religions (mosquée, église, temple chinois et tamoul)
  • Sakifo, festival de musique au mois de mai 
  • Saga du Rhum (musée)
  • Domaine du café grillé (parc, jardin)

Le Tampon

(fiche de l'office de tourisme, site de la mairie)
A voir, à faire :

Petite-Ile

  (site de la mairie)

Saint-Joseph

(fiche de l'office de tourisme, site de la mairie)
A voir, à faire :  

Saint-Philippe

(fiche de l'office de tourisme, site de la mairie)
A voir, à faire :  

Cilaos

(fiche de l'office de tourisme)
A voir, à faire :