Les Nuits sans Lumière : dixième édition

Dixième édition Nuits sans Lumière
Evénements

Publié le 11 avril 2018

La Réunion éteint ses lumières du 5 au 29 avril 2018, dans le cadre de la dixième édition des Nuits sans Lumière. Organisées par le Parc national de La Réunion, la Société d’Etudes Ornithologiques de La Réunion (SEOR) et le Conseil de la Culture, de l’Education et de l’Environnement de La Réunion (CCEE), l'objectif est de réduire la pollution lumineuse sur l'île durant 25 jours, afin de favoriser l'envol des jeunes pétrels ou encore la ponte des tortues marines.

Depuis dix ans, les Nuits sans Lumière ont pour objectif de sensibiliser les communes et leurs habitants à la pollution lumineuse, à ses effets négatifs et aux moyens de la réduire. Un nombre croissant de partenaires, publics et privés, s’engagent chaque année par le biais de campagnes d’extinction de l’éclairage et d’actions de sensibilisation.
 

Éteindre les lumières inutiles ou dirigées vers le ciel pour favoriser l’envol des jeunes pétrels, la ponte des tortues marines, l’observation du ciel mais également économiser l’énergie. 


La pollution lumineuse est la conséquence d’éclairages artificiels abusifs, inutiles ou mal orientés qui ont un impact direct sur la faune, la flore, les écosystèmes nocturnes ou la santé humaine. Depuis dix ans, des actions de réduction des éclairages sont engagées sur le long terme. 

Sept bonnes raisons de participer aux Nuits sans Lumière :

1. Améliorer la santé
 
Troubles du sommeil, de la concentration, agressivité, diminution des performances... Plus de 80 perturbations sont reconnues comme conséquence d'une exposition excessive aux éclairages. Des études montrent même qu'une perturbation du cycle biologique pourrait contribuer à l'augmentation du risque de cancer chez les travailleurs des trois-huit !
 
​2. Réduire sa facture d'électricité
 
La lumière, ça coûte cher ! Dans les communes, le poids de l’éclairage public est conséquent. Il représente à lui seul 58 % de la consommation totale d’électricité.

3. Diminuer le réchauffement climatique

Réduire sa facture d'électricité, c'est réduire les gaz à effet de serre. Aujourd'hui, au niveau planétaire, l'électricité destinée à l'éclairage public et privé représente environ 15 % de la consommation mondiale et 5 % des gaz à effet de serre.

4. Mieux observer les étoiles

Le terme "pollution lumineuse" a longtemps été utilisé pour désigner le halo lumineux généré par la lumière mal orientée, et donc perdue. Cette lumière diffuse est une véritable gêne pour les astronomes désireux d'observer le ciel.

5. Protéger les pétrels
Les pétrels de Barau et les pétrels noirs sont des espèces d’oiseaux pélagiques qui nichent sur les pentes du Piton de la Fournaise et du Grand Bénare. Ce sont deux espèces de pétrels endémiques de La Réunion qui sont aujourd'hui menacées. Au cours des mois de mars et d'avril, les jeunes oiseaux qui prennent leur premier envol vers la mer sont sensibles aux points lumineux. Trompés par les éclairages urbains, qu’ils prennent pour le reflet de la Lune sur l’océan Indien, ils s’échouent au sol. Privés de leur promontoire, ils ne peuvent alors redécoller et périssent de déshydratation ou de prédation, voire d’écrasement.

N. B. : les pétrels décollent de leur terrier surtout entre 19h et 23h et entre 4h et 5h30. Le soleil se couchant vers 18h à cette période, il est recommandé, tout simplement, de ne pas allumer les éclairages.

6. Préserver les écosystèmes nocturnes

La Réunion est un hotspot de biodiversité et enregistre un taux d’endémisme record. L’éclairage massif nuit fortement aux espèces animales de l’île, toutes catégories confondues (insectes, chauve-souris...).

7. Protéger les tortues marines

Le nombre de tortues qui viennent pondre sur les côtes de l'île intense se compte sur les doigts d’une main. En cause notamment, un éclairage massif et mal orienté qui empêche la reproduction des tortues marines.

Du 5 au 29 avril 2018, de nombreuses animations et actions de sensibilisation contre la pollution lumineuse et ses méfaits pour la nature et la santé humaine sont proposées dans toute l’île.

Pour plus d’information => http://www.nuitssanslumiere.re/