La légende de la Vierge au Parasol date du début du XXe siècle, Monsieur Leroux, propriétaire à Bois-Blanc sur la commune de Sainte-Rose la place dans ses champs pour protéger ses récoltes. Un jour, une coulée de lave traverse ses terres et brûle ses champs mais la statue elle, reste miraculeusement en place. La lave l'a épargnée.
Dans l'enclos du Piton de la fournaise, il n'y a aucune habitation parce que le risque des coulées de lave est trop grand. La nationale 2, appelée aussi route des laves, se situe entre Saint-Philippe au sud et Sainte-Rose au nord, on peut s'arrêter juste avant de sortir de l'enclos pour déposer un bouquet de fleurs au pied de la Vierge au parasol. Il y a là un large parking avec vue sur la mer et un grand monticule sur lequel est perché une statue de la Vierge Marie. Cette statue est protégée par un parasol en fer comme pour sauvegarder la statue des retombés peu probables d'une éruption trop violente. Des centaines de cierges, des bouquets de fleurs sont déposés aux pieds de la vierge protectrice.