Plantes endémiques

La moitié de la flore réunionnaise est arrivée par ses propres moyens, au gré des vents et des courants marins. En majorité, elles ont pour origine les grandes terres les plus proches :
  • Madagascar et l’Afrique. Des plantes sont communes au Mont Kilimandjaro et au Mont Kenya
  • Inde ou  îles du Pacifique.
Certaines se sont transformées pour donner naissance à des espèces originales :  232 végétaux à fleurs sont endémiques.

Orchidées, reines des forêts

Au moins 120 espèces différentes d'orchidées fleurissent dans les sous-bois ou à même le tronc des arbres, dans les forêts des Hauts.
Spécificité réunionnaise : les orchidées peuvent être plus facilement admirées car elles poussent moins haut que dans les autres forêts tropicales où les arbres sont plus grands. Les orchidées fleurissent généralement entre novembre et avril, certaines plus tard : en juin/juillet.

Le paysage végétal de La Réunion ne ressemble à aucune autre île tropicale. Chaque étage de la végétation abrite des hôtes singuliers, qui portent généralement des noms créoles imagés : bois de tambour, bois puant, bois de fer, bois de lait, bois de senteur, bois d’éponge, tan rouge…
Un tour au Jardin Botanique de La Réunion  ou au Jardin des Parfums et des Epices  ou dans d'autres jardins de l'île vous permettra de mieux appréhender les particularités de ce fragile patrimoine naturel.

En savoir plus : le site de l'office National des Forêts