Avant votre voyage à l'île de La Réunion, plongez dans son histoire… L’action conjuguée de l’eau, du vent et des mouvements internes de l’écorce terrestre, a donné naissance à des paysages majeurs : les trois grands cirques intérieurs de Cilaos, Mafate et Salazie, les profondes entailles formées par les principales rivières dans les flancs du volcan-bouclier, les plaines d’altitude parsemées de pitons…

Concentrées sur un territoire de petite dimension (2.512 km²), ces montagnes abruptes donnent à La Réunion une très forte identité géographique. Le survol de l'île en hélicoptère ou en ULM est époustouflant.

Le Piton des Neiges est le point culminant de l’île : 3.071 m. Ses dernières éruptions remontent à 16.000 ans. Accessible depuis le cirque de Cilaos, le cirque de Salazie ou la Plaine des Cafres, son ascension est classiquement réalisée en deux étapes, la nuit au gîte du Piton des Neiges permettant d'assister au lever du soleil sur le toit de La Réunion.

Voyage à l’île de La Réunion, voyage au pied d’un volcan


Plus jeune, le Piton de la Fournaise (2.631 m), apparu il y a 300.000 ans, est un des volcans les plus actifs au monde. Volcan de type effusif, il reste relativement inoffensif. Deux fois par an en moyenne, il offre le spectacle féerique de fontaines de lave montant dans le ciel, de coulées brûlantes s’épanchant dans le sens de la pente et dont on peut s’approcher sans risque, pour peu de respecter les consignes de sécurité. 
 
Parfois, la lave atteint la mer, faisant naître d’immenses panaches de vapeur et modifiant les contours de la côte. La Fournaise menace très rarement des zones habitées et les appareils de mesure de l'Observatoire volcanologique préviennent de l’imminence des éruptions.
 
Le point de vue sur l'Enclos, depuis le Pas de Bellecombe, est accessible en voiture, en passant par la Plaine des Cafres. Le gîte du volcan permet d'être, dès l'aube, sur ce site. De nombreuses autres structures, offrant le gîte et le couvert, sont situées à proximité. Lors de votre voyage à l’île de La Réunion, passez à la Cité du Volcan pour obtenir plus d'informations. Au Sud, la route nationale traverse les laves encore fumantes de la coulée qui a atteint la mer en 2007.

Paradisiaque voyage ! L’île de La Réunion offre 210 kilomètres de côtes…

Majoritairement constituées de falaises ou de plages de galets léchées par les vagues, les côtes sont en elles-mêmes une invitation au voyage à l’île de La Réunion. Les plages de sable s’étendent sur un total de 35 km, de l’Ouest au Sud de l’île. A Grand’Anse, Saint-Pierre, Saint-Leu, Saint-Gilles (La Saline, l'Ermitage), elles font face à une barrière de corail formant des lagons peu profonds.

Ces milieux d’une grande richesse sont, depuis 2007, protégés par une Réserve Naturelle Marine.
 

Microclimats et milieux naturels classés

La combinaison d’un climat tropical humide et d’un relief vertigineux a favorisé la multiplication de milieux spécifiques, contribuant au développement d'une faune et d'une flore endémiques.

Entre la savane sèche de l’Ouest et les forêts humides d’altitude, les versants de la côte au vent, les remparts parcourus de cascades et les hauteurs volcaniques, La Réunion offre une variété de milieux naturels digne d’un continent. Les villes se sont développées sur le littoral, tandis que l’intérieur montagneux est resté verdoyant et sauvage.
 

En savoir plus


La géographie de la Réunion vu sur Wikepedia
L'Observatoire volcanologique de Piton de la Fournaise
Le site du Parc National de La Réunion
Le site de l'Office National des Forêts