Rappel règlementation 
(Préfecture de La Réunion)

L’arrêté préfectoral du 12 février 2016, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques restreint, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, en dehors du lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin. Les filets sur les plages de Boucan-Canot et des Roches Noires (commune de Saint-Paul) au sein de zones d'expérimentation opérationnelle (ZONEX), ouvrent des espaces de pratique surveillée  hors lagon. Cependant, la pratique de la baignade et des activités nautiques au sein de ces zones aménagées n'est possible que dans les conditions et aux créneaux horaires portés à la connaissance des usagers par les services municipaux sur site. En effet, la disponibilité des filets, qui ne peut être assurée de façon permanente en raison des conditions météorologiques de l'hiver austral (houle), conditionne notamment l'ouverture effective de ces ZONEX. En dehors des conditions et créneaux horaires précisés par les services municipaux, notamment à l'aide de la signalétique sur zone (drapeaux, fanions, panneaux...), la pratique des activités nautiques est dangereuse et formellement interdite.

Le Préfet de La Réunion en appelle à la responsabilité de tous et rappelle qu'il est plus que jamais impératif de respecter les interdictions en vigueur.
Source : http://www.reunion.gouv.fr/attaque-de-requin-a-boucan-canot-a1906.html



 

Pour vous laisser aller aux plaisirs de la détente sur la plage et dans le lagon, pour pratiquer en toute sécurité la baignade et les sports de glisse, des filets anti-requins sont opérationnels à Saint-Gilles-les-Bains :

Aux Roches Noires :

Des filets anti-requins de même type que ceux sécurisant la plage de Boucan Canot ont été posés à la plage des Roches Noires le 2 février 2016. Ouverte officiellement aux baigneurs et aux surfeurs le 5 février 2016,  toutes les activités nautiques y compris les sports de glisse peuvent être pratiqués sur ce site. 

A Boucan Canot

Le 11 décembre 2015, le surf, le bodybaord et toutes les activités nautiques reprennent à Boucan Canot. Les drapeaux autorisant à nouveau ces pratiques ont été hissés, ce jour, pour le plus grand bonheur des passionnés. Les filets anti-requins sont officiellement opérationnels. Long de 680 mètres, le filet est installé depuis la piscine naturelle de Boucan et s'arrête au niveau de l'hôtel Le Saint-Alexis. Constitué de solides mailles de 40/40 cm, il est fixé au sol par des câbles horizontaux en acier et s'étend jusqu'à 11 mètres de profondeur.

Des mesures de sécurisation 

Parallèlement à ces filets installés à la plage de Boucan Canot puis aux Roches Noires, la sécurisation se poursuit par le biais d'autres dispositifs tels que les vigies-requins, les programmes Cap Requins, et les campagnes de sensibilisation. Par la suite le spot de Trois Bassins et le spot des Aigrettes seront également équipés de filets de sécurisation. 

La baignade et les activités nautiques en toute sécurité. 

La côte Ouest de l’île de La Réunion offre un large choix de sports de qualité, encadrés par des moniteurs brevetés d’Etat. La baignade et certaines activités nautiques dans les eaux chaudes, turquoise et transparentes du lagon, dans les espaces aménagés surveillés sont autorisées dans la bande des 300 mètres du littoral de La Réunion, selon l’arrêté préfectoral en vigueur du 12 février 2016. Le préfet de La Réunion recommande la plus grande vigilance aux usagers de la mer et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin. Il rappelle la nécessité de respecter la réglementation en vigueur et invite l’ensemble des usagers de la mer à respecter les dispositifs de prévention et de surveillance relatifs à la baignade (signalisation "classique" par drapeaux vert, jaune ou rouge) ou spécifiques au risque requins. Il rappelle par ailleurs qu’il convient de ne jamais se mettre à l’eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse et, une fois à l’eau, de ne pas relâcher sa vigilance : les différentes mesures prises par les pouvoirs publics ne sauraient éliminer totalement le risque inhérent à la présence connue de requins sur le littoral réunionnais.
Les activités liées à l’océan sont règlementées par des arrêtés préfectoraux et municipaux. Il est nécessaire de prendre l’ensemble des renseignements utiles avant de pratiquer des activités.
 

Huit initiatives du gouvernement pour lutter contre la crise requin

A l’issue d’une réunion à Saint-Paul avec les différents acteurs et partenaires locaux de la politique de réduction du risque requin, la ministre des outre mer, George Pau-Langevin a annoncé le 24 avril 2015, huit initiatives pour accélérer et étendre la mise en oeuvre du plan de réduction du risque requin à La Réunion.
Ci dessous le détail des huit initiatives annoncées qui seront mises en oeuvre.

Autres dispositifs pour la sécurisation de la baignade et des activités autiques

Comité réunionnais de réduction du risque requin (C4R) 
Le Comité réunionnais de réduction du risque requin (C4R) permet de présenter les différents programmes portés par l’Etat, le conseil régional de La Réunion, les communes, la ligue de surf, le comité régional des pêches et des élevages marins (CRPMEM) et les associations dans le cadre de la gestion du risque requin. Les projets se structurent et permettent d’envisager, en 2015, une reprise progressive et encadrée des activités concernées par le risque requin.

Pour répondre à la spécificité du contexte réunionnais, la gestion du risque requin s’inscrit dans une démarche globale mettant en œuvre plusieurs solutions complémentaires. C’est le concept de « barrières de sécurité successives » qui se décline sur les lieux de pratiques nautiques au travers des expérimentations opérationnelles en cours :
  •     les projets de sécurisation portés par les mairies (pose de filets de protection, recherche de dispositifs innovants de sécurisation, etc.).
  •     le projet "Cap Requin" et le programme "Valorequin", porté par le CRPMEM.
  •     le programme "Vigies requins renforcées" (VRR) porté par la ligue réunionnaise de surf.
  •     le centre de ressources et d’appui dédié au risque requin est engagée depuis le 1er septembre 2014. L’objectif est d’organiser dans la durée la réponse des pouvoirs publics face à un risque permanent. Le centre de ressources et d’appui mobilisera l’ensemble des compétences locales pour animer et mettre en œuvre un plan d’actions pluriannuel couvrant la période 2015-2020. Ce plan comprendra des mesures opérationnelles de sécurisation et de prévention, soutenues par la connaissance scientifique et l’innovation technologique. Des actions d’information, de communication, d’éducation et de coopération internationale sont également prévues.

Télécharger le Dossier de presse remis lors du Comité réunionnais de réduction du risque requin (C4R) du jeudi 12 février 2015

Télécharger les planches explicatives séparément :
- La pratique des activités nautiques à La Réunion (format PDF - 1.1 Mo)
- Évolution de la règlementation des activités nautiques à La Réunion (format PDF - 1.1 Mo)
- Les différentes mesures de réduction du risque requin à La Réunion (format PDF - 1.1 Mo)

http://www.reunion.gouv.fr/spip.php?article3602



Service régional de la communication interministérielle
Préfecture de La Réunion
Tél. 02 62 40 74 18 / 74 19
communication@reunion.pref.gouv.fr
 

Conseils

  • Baignez-vous toujours dans les zones surveillées, jamais dans une zone interdite ou signalée dangereuse.
  • Renseignez-vous auprès des Maîtres Nageurs Sauveteurs du poste de surveillance de la plage sur les dangers éventuels : - les courants - les conditions météorologiques (eau et air, forte houle, orage,  intempéries) - la qualité de l’eau (eaux troubles, pollution, méduses, requin).
  • Ne vous baignez que si vous êtes en bonne condition physique :
  • Ne vous baignez pas quand vous êtes fatigué (ex. : après un long voyage ou en état alcoolisé). Ne surestimez pas vos capacités. 
  • Ne vous baignez pas si vous êtes blessé.
  • Entamez progressivement vos activités physiques.
  • Ne vous baignez jamais seul. Même un très bon nageur peut être victime d’une crampe ou d’un malaise. En famille, préférez le lagon à la pleine mer, car il est protégé par une barrière naturelle de corail.
  • Préservez-vous de l’hydrocution, de la déshydratation ou de l’insolation :
  • Evitez les longues expositions au soleil, pensez à vous mettre à l’ombre. 
  • Entrez dans l’eau progressivement, surtout après une longue exposition au soleil.
  • Renouvelez régulièrement votre protection solaire.
  • Buvez de l'eau en quantité suffisante, hydratez-vous.
  • Ne vous mettez pas à l’eau au lever ou au coucher du soleil. Les rochers aussi peuvent être glissants, ne vous aventurez pas à l’improviste et évitez les jours de forte houle pour vous y promener ou pêcher.
  • Evitez de vous éloigner excessivement de la plage, méfiez-vous des courants (dans le lagon, évitez la "passe" ) et respectez les consignes des maîtres nageurs. Des chaussures de bain permettent de se protéger des meurtrissures liées au corail ou aux oursins, dans le lagon. Mais ne marchez pas sur le corail et n'en prenez pas : il est protégé. Vous vous exposeriez aussi à recevoir une amende.
  • Pêche : laissez vos prises hors de l’eau - ne partez jamais pêcher sur des embarcations non homologuées pour la pêche (planche de surf, kayak, matelas gonflable ou autre).
  • Surf : renseignez-vous auprès de la ligue réunionnaise de surf pour avoir des informations sur les séances de surf encadrées.
  • Sorties en mer : avant de prendre la mer, renseignez-vous à la capitainerie. Ne jamais prendre la mer en cas de trop forte houle, de cyclone ou de mauvais temps.
  • Plongée : pour les baptêmes et les explorations, préférez un professionnel agréé qui vous fera découvrir les richesses de notre océan, en sécurité et avec pédagogie.
  • Faune et flore : le lagon ne présente pas de dangers particuliers mais regardez où vous mettez les pieds pour éviter oursins, coraux, voire poissons-pierres. Il arrive rarement de rencontrer des méduses.
Numéros utiles :
L’île de La Réunion dispose d'un excellent réseau d'infirmières, de médecins, et d’hôpitaux bien équipés.
Numéro d’urgence : 112
Samu : 15
Pompiers : 18
Météo : Tél. 0892 680 808 (0,30 € TTC/min.) www.meteo.re

Comité Régional de Tourisme
Ile de La Réunion Tourisme (IRT)
Plateforme d’information et de réservation
Pour tout savoir sur les activités en mer : Tél. 0810 160 000 (coût d’un appel local), 7/7j.