1.      Quels lieux ou quelles expériences du tournage vous ont marqué à l’île de La Réunion ?
 
Toute l’équipe de tournage était logée dans une belle villa de Saint-Gilles, juste derrière le port. J’ai passé beaucoup de temps à Saint-Gilles dans mon enfance à faire du bateau ou à plonger, mais je n’étais jamais entrée dans une de ces villas. C’est un endroit qui incarne parfaitement le paradis, entre les chambres simples autour de la piscine, et la végétation typiquement tropicale.  
 
2.      Quel est le meilleur souvenir que vous gardez de votre tournage à l’île de La Réunion ?

Nous sommes partis dans la forêt du Tévelave pour le tournage de certaines scènes et je n’y étais jamais allée. A 900 mètres d’altitude, la végétation aride change du tout au tout. On y trouve des forêts entremêlées, avec des tamarins, des goyaviers sauvages, du lichen et des orchidées. C’est tellement unique et différent de tout ce qu’on peut trouver dans le monde, avec ce sentiment constant de sécurité si précieux à La Réunion où les animaux sont inoffensifs.
 
3.      Qu’avez-vous découvert que vous ne pensiez pas trouver à l’île de La Réunion ?

J’ai mangé un steak tartare à Saint-Gilles, entre deux caris. C’était tellement inattendu !
 
4.      Pourquoi conseilleriez-vous l’île de La Réunion à l’un de vos amis ?

L’île est véritablement unique au monde. J’ai beaucoup voyagé et je n’ai jamais trouvé un petit havre de paix similaire. Bien sûr, la géographie, la faune et la flore sont très intéressantes. Mais ce que j’apprécie particulièrement, c’est le métissage de couleurs, de traditions, de religions et l’harmonie qui en résulte. La Réunion, c’est un exemple de tolérance, de paix et d’entente.