Avec trois sentiers labellisés GR et plus de 1 000 km balisés pour des randonnées à pied, à cheval ou en vélo, La Réunion n'est pas seulement une destination paradisiaque mais aussi un Éden pour des vacances nature et une remise en forme (et en jambes) garantie ! Le long des littoraux avec l'horizon comme seule limite ou dans les Hauts, perché sur les belvédères dominant des paysages époustouflants, on se sent un peu comme un Robinson découvrant une île déserte... Respirez !

Êtes-vous plutôt hôtel romantique, thalasso-addict ou randos fanatique ? Quelle que soit votre envie, La Réunion aux multiples visages vous offre tous les choix pour vous ressourcer. Les amateurs de sensations fortes et de balades ne manqueront de s'élancer sur les sentiers où ont été installés les belvédères : de véritables balcons ouvrant sur des paysages si époustouflants que l'on se croit aux origines du monde...

C'est un des panoramas les plus célèbres de l'île mais aussi l'un des plus fréquentés : entre 40 et 50 000 visiteurs par an. Le Trou de Fer, majestueuse cascade de 300 m dans le nord-est de l'île, dans une dépression géologique du Piton des Neiges. Il fait même partie du top des sites naturels les plus visités de l'île derrière le volcan et leMaïdo : si la promenade n'est pas d'un niveau difficile, elle est tout de même réservée aux lève-tôt pour profiter des meilleurs conditions de visibilité : le sentier vous fera même passer devant "la reine des Tamarins" (un arbre vieux de trois siècles !). Depuis un an, un nouveau belvédère, d'une surface totale de 55m², permet aux visiteurs de surplomber le Trou de fer : une récompense largement à la hauteur de quelques efforts et un souvenir impérissable !

Autre idée de balade, la Fenêtre des Makes, point de vue exceptionnel sur le cirque de Cilaos, ses remparts et sommets, dont le Piton des Neiges. Du village des Makes, la direction de la Fenêtre est bien indiquée : la balade est accessible même pour les enfants : il faudra tout de même bien les surveiller lors des passages aériens protégés par des mains courantes et des rembardes.

Enfin, autre star de l'île : le Maïdo. Sur les hauteurs de Saint-Paul, c'est un véritable balcon sur le cirque de Mafate, le plus sauvage car le moins accessible de l'île (on s'y rend à pied ou en hélicoptère !) que l'on atteint après une balade dans une forêt de tamarins. C'est le point de départ de nombreuses randonnées. Si le temps est au beau, tout l'île ou presque s'offre au regard : le Grand Bénare (3ème plus haut sommet de l'île avec ses 2898 mètres), leGros Morne, le Cimendef, la Roche Écrite... et toujours des pans du cirque de Mafate qui se dévoilent au fur et à mesure de la marche.

 

Pour les amoureux du grand large, le littoral réunionnais offre pléiade de sentiers avec la mer en point de mire... Au nord, du Barachois à Saint-Denis (et ses canons qui attendaient au tout début du XIXème siècle les envahisseurs anglais finalement débarqués plus à l'ouest) jusqu'à Sainte-Suzanne et le phare de Bel-Air; le sentier des pêcheurs entre Sainte-Rose et l'Anse des cascades : à ne pas manquer, l'église de Piton-Sainte-Rose miraculeusement épargnée par la lave lors d'une éruption du Piton de la Fournaise... Cap à l'ouest et quelques kilomètres en Etang-Salé et l'Etang du Gol à Saint-Louis, où les vagues érodent les falaises pour produire des tableaux surnaturels. Plein sud enfin pour le sentier de Saint-Philippe entre plages, vacoas (utilisés en vannerie) et filaos; ou encore vers Saint-Joseph, où la balade de Piton Babet, du nom d'un ancien maire amène à la Caverne des Hirondelles, lieu du tournage de "Vendredi ou un autre jour", inspiré du livre de Michel Tournier Vendredi ou les limbes du Pacifique. De quoi combler l'imaginaire de ceux qui rêvent de s'embarquer pour un long voyage et partir un jour sur une île déserte...