L'intérieur montagneux des Hauts de La Réunion offre aux visiteurs des paysages grandioses et une nature exceptionnelle protégés par leur classement en parc national. C’est le seul parc français dont le “coeur” et 4 sites adjacents ont été inscrits par l’UNESCO sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial, à titre de “Bien naturel”. Les panoramas variés des “Pitons, cirques et remparts” et la richesse de la faune et de la flore de La Réunion - qui fait partie des 34 hauts lieux de la biodiversité mondiale - font de l’île une destination unique au monde. L’insularité, les hauts reliefs et la climatologie ont en effet donné naissance à une grande diversité de milieux naturels et à de nombreuses espèces endémiques.

Le relief de l’île est constitué par deux massifs volcaniques accolés. Celui du Piton des Neiges est célèbre par ses trois cirques, qui sont le résultat de grands glissements de terrain et de l’érosion. Ils sont disposés en “as de trèfle” autour de l’ancien volcan central et délimités par de vertigineux remparts. Le massif du Piton de la Fournaise héberge pour sa part un des volcans les plus actifs et les plus surveillés au monde. Sa dernière éruption s’est déroulée en décembre 2010. Le parc offre en outre la particularité d’abriter des zones habitées
où des hommes vivent en contact étroit avec la nature (ilets du cirque de Mafate et l'ilet des Salazes dans le cirque de Cilaos).
Autour, dans les bourgs des Hauts, le lien à la terre et à la nature est aussi encore visible, plantations vivrières, jardins et cases créoles colorés invitant les visiteurs à des découvertes et expériences originales. Le difficile accès à ces “bouts du monde” préservés et la rencontre des cultures métissées s’allient pour offrir une alternative à la vie et à l’activité urbaine de la côte.

 

AUTRES SITES DU BIEN DES “PITONS, CIRQUES ET REMPARTS"

Au coeur du parc national, s’ajoutent les quatre autres sites suivants, le tout constituant le “Bien” inscrit au patrimoine mondial : La forêt de Mare-Longue à Saint-Philippe, qui abrite les vestiges les mieux préservés de forêt tropicale humide de basse altitude (ou forêt de bois de couleur des Bas). Le Pain de Sucre et la Chapelle dans le cirque de Cilaos sont situés dans une étroite gorge taillée par l’eau d’un torrent, le Bras Rouge : le visiteur peut ainsi pénétrer dans une ancienne chambre magmatique qui n'alimente plus les éruptions depuis 100 000 ans. Le Piton d’Anchaing, dans le cirque de Salazie, bloc haut de 1356 mètres, qui domine le fond du cirque. Enfin, la Grande Chaloupe, entre Saint-Denis et la Possession, abrite l’une des dernières reliques de forêt semi-sèche, autrefois présente sur l’ensemble de la côte Ouest de l’île. À partir des quelques centaines d’hectares restants, un vaste programme de reconstitution et de restauration est entrepris. Pour en savoir plus sur le Parc national de La Réunion et connaître le programme des “rendez-vous”, consultez : www.reunion-parcnational.fr. Sur les différents sentiers de l’île, les agents du Parc national, reconnaissables à leur tenue, donnent régulièrement rendez-vous aux visiteurs le dimanche matin ou les jours fériés sur les sites touristiques “emblématiques” du parc. N’hésitez pas à les solliciter, ils seront heureux de partager avec vous leurs connaissances sur les patrimoines naturels, culturels et paysagers de l’île et de vous expliquer leurs principales missions : accueillir, connaître et partager, surveiller et gérer, accompagner le développement durable des Hauts.