Découvrez Mafate et vous vivrez une expérience authentique et enchantée. Cœur de volcan délabré, le cirque de Mafate s'affiche comme un monde à part. Il est un écrin géologique dessiné par des remparts abrupts qu’une vue plongeante depuis quelques crêtes environnantes (Maïdo, Roche Ecrite, Cap Noir…) laisse deviner qu’il est inaccessible.
Seule la marche à pied permet d’y accéder par des petits sentiers de montagne ou en hélicoptère. Son caractère sauvage lui a valu d’être le refuge d’esclaves en fuite. La toponymie du cirque est là pour rappeler l'histoire des lieux. Aujourd’hui, malgré leur isolement physique, les habitants restent plus que jamais attachés à cette terre tourmentée, en vivant sur les petits plateaux en sursis, les îlets. Ils y perpétuent des traditions encore préservées de la banalité, malgré un accès aux moyens modernes de communication. C'est dans la douceur presque irréelle qu'ils accueillent les Mafatais accueillent les randonneurs dans ce qui est devenu partie du coeur habité du Parc national, Bien du patrimoine mondial. Le plus grand village appelé "la Nouvelle" compte une seule école, l'électricité est fournit par le soleil, une boulangerie et des épiceries sont approvisionnés essentiellement par hélicoptère. La nature y est reine, elle explose à chaque détour d'un sentier balisé, les montagnes sont omniprésentes, les pitons ont des formes inimaginables, les ravines, cascades et forêts sont un vrai régal pour les yeux.

Accès : Mafate, dépourvu de routes, est doté d’un réseau dense de sentiers permettant la vie dans le cirque. La randonnée se pratique depuis des points d’entrée tels que la Rivière des Galets, le Maïdo, Dos-D’âne, le Taïbit (Cilaos) et le col des Bœufs (Salazie) où un parking gardienné permet le stationnement sécurisé des véhicules.

 
  • Le Paradis de la randonnée
    Cent vingt kilomètres de sentiers forestiers vous conduiront jusqu’aux ilets ou village où vous serez accueillis chaleureusement par les habitants de la Nouvelle, de Marla, de Roche Plate, de Grand’Place (vous croiserez peut-être le célèbre et ancien facteur de Mafate), de l'îlet des Orangers, d’Aurère, de l' îlet-à-Bourse,  de l' îlet-à-Malheur. Vous serez en pleine nature.
    Choisissez un itinéraire de randonnée en fonction du temps dont vous disposez et de l'endroit d'où vous partez. Vérifiez au préalable pour connaître l'état des sentiers. Conseils vacances : n'oubliez pas de prendre de l'eau, une lampe de poche, des fruits secs, des savates pour se reposer les pieds et traverser les cours d'eau.
     
    Sur place, un havre de paix
    Vous ne trouverez pas de distributeur automatique de billets, mais vous pourrez acheter du pain à la boulangerie. Des épiceries-bars permettent de se ravitailler, de se rafraîchir ; des tables d’hôtes proposent une cuisine créole au feu de bois. Des gîtes de montagne, très bien entretenus, vous proposent de dormir en dortoir, en chambre double, ou en bungalow. Seul le bruit et le va et vient des hélicoptères vous réveilleront au petit matin, une belle occasion de profiter de cet instant magique.
    Recommandations : Soyez prévoyant, réservez votre gîte à l’avance, surtout en période de vacances scolaires à La Réunion.