La Réunion recèle autant de merveilles sur terre qu’en mer. Il suffit juste d’un masque pour s’immerger dans un véritable aquarium naturel, accessible à tous (enfants avec palmes, masque et tuba), plongeurs sous-marins, amateurs de grands fonds. Poissons et coraux valsent dans un kaléidoscope de couleurs et de formes. Les noms poétiques et imagés des spots de plongée constituent, toute l’année, une irrésistible invitation au voyage sous-marin.

A l’ Ouest

Les côtes occidentales de l’île sont les plus propices à la découverte du monde du silence, qui vous en mettra plein la vue avec son foisonnement fabuleux. Le relief est aussi très varié au Pain de Sucre, qui attire tortues et carangues et au Cap Lahoussaye où les "patates" de corail, aux doux arrondis, cohabitent avec une grotte et un petit tombant corallien, peuplés de crustacés et de poissons multicolores.
A la Pierre du Préfet ! la solennité de ce titre n’impressionne pas poissons clowns, crevettes et murènes, qui ont leurs habitudes autour de cette énorme roche recouverte de corail. Un refuge sûr, quand tortues et grands barracudas rôdent. Les plongeurs confirmés peuvent explorer des épaves, comme l' Haï Siang, bateau coulé dans les années 1980 : l'épave reste bien droite malgré le ballet de mérous, poissons-pierres, raies pastenague, thons ou daurades, qui donne le tournis.

Étang-Salé : le Tombant aux Oiseaux et la Pointe du Portail se visitent en plongeant à la dérive, porté par les courants des falaises volcaniques jusqu’aux grottes mystérieuses. Les plongeurs aguerris se faufilent, aux grottes, dans un réseau de cavités et de canyons habités par des gorgones, des raies, des mérous et des tortues.

Au Sud

Saint-Pierre : une trentaine de sites sont accessibles depuis ce spot, en général composés de grands tombants basaltiques, issus des anciennes coulées de lave. Idéal pour des plongées spectaculaires !

A l’Est

Sainte-Rose : au large de la magnifique Anse des Cascades, l'Arche est imposante mais ouverte aux plongeurs de tous niveaux. Un must pour les photographes amateurs de splendides images sous-marines.

Une Réserve Naturelle Marine

Sous l’eau, l’écosystème est très fragile. Il faut donc le préserver en évitant de toucher le corail avec les palmes, de le piétiner ou de l’arracher : même quand il est mort, il sert de refuge et constitue la matière première pour le sable de demain !