Hébergement - Activités - Visites

Consultez les tarifs et les disponibilités en temps réel sur Internet

Réservation en ligne

Conseils et réservation

7j/7 Prix appel local

Une culture vivante

Dès les premières décennies du peuplement de l’île, les habitants, venus d’horizons différents, ont dû inventer une langue pour communiquer. La base était le français de l’époque, parlé par les colons. Pratiqué au quotidien par la grande majorité de la population, le créole réunionnais ne cesse d’évoluer. Il est compréhensible par le nouveau venu francophone… à condition de bien prêter l’oreille !

 

La musique de ce parler imagé se fait entendre à la radio, à la télévision. Le créole est désormais enseigné au collège et au lycée (sur option) ainsi qu’à l’Université. Il est plus rarement écrit et sa graphie fait l’objet de nombreux débats entre partisans d’une écriture proche de celle du français et les tenants d’un kreol plus phonétique.


La langue créole inspire de nombreux artistes et auteurs, alors que la tradition du conte et du fonnkèr (poésie) connaît un intéressant renouveau. Les romanciers réunionnais les plus lus publient toutefois, pour l’essentiel, en français.



En français ou en créole, l’édition pour enfants est également en plein essor. Une bande dessinée réunionnaise de qualité se fait pour sa part connaître, et les premières aventures de Tintin et d’Astérix ont été récemment traduites en créole réunionnais !


La musique réunionnaise repose sur deux styles originaux, aux racines profondes : le maloya et le séga. Le maloya s’apparente à un blues ternaire. Musique des esclaves afro-malgaches, il s’est longtemps perpétué dans la clandestinité. Aujourd’hui, chacun se l’approprie et l’enrichit, en le mariant parfois à d’autres rythmes : rock, reggae. Tout comme est sortie de l’ombre la tradition du moring, danse de combat associée au battement lancinant des percussions. Plus européen par ses rythmes et ses instruments, le séga est la danse de toutes les fêtes.


La Réunion compte aujourd’hui des centaines de groupes musicaux et une abondante production discographique. La notoriété de certains artistes a dépassé les frontières de l’île : Danyel Waro, Davy Sicard, Salem Tradition, Granmoun Lélé, Meddy Gerville, Ziskakan, Baster, René Lacaille, Nathalie Natiembé, Zong, Pat'Jaune.

 

Un séjour à La Réunion donne l’occasion de découvrir l’expression artistique locale sous toutes ses autres formes : danse, théâtre, arts plastiques, également extrêmement riches.